CFDT INTERCO PARAY-VIEILLE-POSTE 06.21.40.22.57

JEUDI 6 DECEMBRE 2018 VOTEZ CFDT

jeudi 13 septembre 2018

Réforme des retraites : les exigences de la CFDT !

Le Président de la République veut réformer profondément les retraites en
créant un système universel.
La CFDT est prête à s’investir dans une réforme des retraites si les
objectifs sont clairs et vont dans le sens de davantage de justice sociale.
À cette réforme, la CFDT pose plusieurs conditions :
 
- La réforme ne doit pas se limiter à des mesures comptables qui n’apporteraient rien aux salariés ni aux agents publics,

 
- Le nouveau système ne doit pas conduire à réduire les pensions, 


- Cette réforme des retraites ne doit pas remettre en cause le statut de la fonction publique,

 
- Universel ne veut pas dire uniforme. Il faudra prendre en compte les spécificités professionnelles, les carrières longues, la pénibilité, les accidents de parcours,

 
- Le système de retraite doit rester un système par répartition,

 
- Le maintien de la solidarité intergénérationnelle doit aussi s’accompagner d’une solidarité inter-catégorielle (entre les mieux et les- moins bien rémunérés…),

 
- Il faut refonder les solidarités parce que le monde du travail et la société ont changé (évolution des métiers, familles mono parentales ou recomposées…),

 
- Il faut construire un système qui donne un plus large choix aux individus.

LES FONCTIONNAIRES NE DOIVENT PAS ÊTRE STIGMATISÉS ! 

Avec les lois de 2003 et de 2010, les retraites du public se sont progressivement alignées sur celles du privé : âge légal de départ à la retraite à 62 ans, 42 annuités nécessaires pour ne pas subir de décote, 67 ans comme âge maximum pour annuler la décote, calcul de la décote et de la surcote.
Par ailleurs, le taux de la retenue pour pension des fonctionnaires
s’aligne progressivement (11,10 % en 2020), ce qui constitue une perte de pouvoir d’achat marquée par le gel du point d’indice.
Les différences de régimes entre le privé et le public pénalisent les polypensionnés dont le montant moyen des pensions est inférieur de 8 % par rapport à celui des salariés ou des fonctionnaires qui ont cotisé à un seul régime.
Les personnels relevant des catégories actives ou qui subissent des contraintes de pénibilité ou de dangerosité particulières doivent continuer à bénéficier d’un dispositif de compensation pour le calcul de leur retraite.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire